Journée de l’environnement : il est encore temps de réparer les dommages causés aux écosystèmes, selon Guterres

A la veille de la Journée mondiale de l’environnement, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a lancé « un effort sans précédent pour guérir la Terre » affectée par la triple menace du changement climatique, de la pollution et de la perte de biodiversité .

Donnant vendredi le coup d’envoi de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes, il a affirmé que la planète était en train d’atteindre rapidement un « point de non-retour », en détruisant les forêts et en polluant les rivières et les océans.

« Nous ravageons les écosystèmes mêmes qui sous-tendent nos sociétés », a prévenu le chef de l’ONU dans son message pour la Journée, qui est officiellement célébrée chaque année le 5 juin. « Notre dégradation du monde naturel détruit la nourriture, l’eau et les ressources nécessaires à la survie, et compromet déjà le bien-être de 3,2 milliards de personnes, soit 40% de l’humanité »

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *