La Journée internationale contre la pêche illégale met en évidence le rôle de la durabilité

Ce 5 juin, la Journée internationale de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée renforce le message selon lequel les efforts internationaux visant à assurer la durabilité des pêcheries régulières ont été sérieusement compromis.

L’observation a été proclamée en 2017 dans une résolution de l’Assemblée générale. Le document déclare également que 2022 sera l’Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), estime que les actions de pêche illicite, non déclarée et non réglementée entraînent des pertes de 11 à 26 millions de tonnes de poisson chaque année. Les pertes économiques se situent entre 10 et 23 milliards de dollars.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *