La pandémie de Covid-19 aggrave le dénuement des réfugiés établis en Ouganda, selon le HCR

La pandémie de Covid-19 a des effets dévastateurs sur les conditions de vie des réfugiés en Ouganda, selon une récente enquête de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et de la Banque mondiale, qui souligne la nécessité de renforcer le soutien aux réfugiés, afin d’atténuer les souffrances infligées par la pandémie

L’enquête montre que l’insécurité alimentaire parmi les réfugiés, mesurée par la part des ménages qui ont manqué de nourriture, était beaucoup plus élevée que dans leurs communautés hôtes (64 contre 9%). Dans ce dénuement, les réfugiés ont été contraints de réduire la quantité et la fréquence des repas pris dans une journée.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *