Covid-19 : l’OMS craint une pandémie à deux vitesses en raison de l’iniquité vaccinalen

Covid-19 : l’OMS craint une pandémie à deux vitesses en raison de l’iniquité vaccinalen

Les dons de vaccins contre le nouveau coronavirus qui seront partagés l’année prochaine arriveront « beaucoup trop tard pour ceux qui meurent aujourd’hui », a alerté vendredi le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Si le patron de l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU s’est réjoui des promesses de vaccins faites la semaine dernière par le groupe de sept pays riches (G7), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus plaide pour davantage de doses, et de toute urgence.

Lire plus :

La pandémie de Covid-19 aggrave le dénuement des réfugiés établis en Ouganda, selon le HCR

La pandémie de Covid-19 a des effets dévastateurs sur les conditions de vie des réfugiés en Ouganda, selon une récente enquête de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et de la Banque mondiale, qui souligne la nécessité de renforcer le soutien aux réfugiés, afin d’atténuer les souffrances infligées par la pandémie

L’enquête montre que l’insécurité alimentaire parmi les réfugiés, mesurée par la part des ménages qui ont manqué de nourriture, était beaucoup plus élevée que dans leurs communautés hôtes (64 contre 9%). Dans ce dénuement, les réfugiés ont été contraints de réduire la quantité et la fréquence des repas pris dans une journée.

Lire plus :

Dix ans après, les travailleurs domestiques luttent toujours pour l’égalité et le travail décent (OIT)

À l’occasion du dixième anniversaire de l’adoption de la Convention sur les travailleurs domestiques, la pandémie de Covid-19 a mis en évidence leur vulnérabilité persistante sur le marché du travail.

Les travailleurs domestiques dans le monde ont été parmi les plus durement touchés par la crise de la Covid-19, ayant perdu plus d’emplois et d’heures de travail que les autres secteurs, a déclaré mardi l’OIT, l’Organisation internationale du Travail.

Lire plus :

160 millions d’enfants dans le monde travaillent et la tendance est à la hausse, avertit l’ONU

Le nombre d’enfants victimes du travail des enfants s’élève à 160 millions dans le monde et neuf millions d’autres sont en danger en raison des effets de la Covid-19, selon un nouveau rapport conjoint de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Le rapport Travail des enfants : estimations mondiales 2020, tendances et le chemin à suivre – publié à la veille de la Journée mondiale contre le travail des enfants le 12 juin – prévient que les progrès enregistrés pour mettre fin au travail des enfants sont au point mort pour la première fois en 20 ans.

Lire plus :

La désertification et la sécheresse déstabilisent le bien-être de 3,2 milliards de personnes

La dégradation des terres due au changement climatique et à l’expansion de l’agriculture, des villes et des infrastructures compromet le bien-être de 3,2 milliards de personnes, a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse.

« L’humanité mène une guerre implacable et autodestructrice contre la nature. La biodiversité est en déclin, les concentrations de gaz à effet de serre augmentent, et notre pollution se retrouve des îles les plus reculées aux plus hauts sommets », a déclaré le chef de l’ONU. « Nous devons faire la paix avec la nature ».

Lire plus :

La santé de millions d’enfants menacée par les déchets électroniques (OMS)

Des mesures efficaces et contraignantes doivent être adoptées d’urgence pour protéger les millions d’enfants, d’adolescents et de femmes enceintes dans le monde dont la santé est menacée par le traitement informel des équipements électriques ou électroniques mis au rebut, selon un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

« Les volumes de production et d’élimination des équipements ne cessant d’augmenter, le monde est confronté à ce qu’un récent forum international a qualifié de « tsunami de déchets électroniques » en progression constante, mettant en danger la santé et des vies humaines », a déclaré le Directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Lire plus :

Face à la famine qui menace dans plusieurs pays, l’ONU débloque 135 millions de dollars

Le Coordinateur des secours d’urgence des Nations Unies, Mark Lowcock, a débloqué lundi 135 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour soutenir les opérations humanitaires dans 12 pays d’Afrique, des Amériques et du Moyen-Orient.

L’annonce fait suite à la publication de données la semaine dernière, qui montrent que plus de 350.000 personnes connaissent des conditions de famine dans la région du Tigré en Éthiopie, et que la menace de famine se profile au Burkina Faso, dans le sud de Madagascar, au nord-est du Nigéria, au Soudan du Sud et au Yémen, a précisé le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué de presse.

Lire plus :

L’ONU appelle le monde à lutter contre la dégradation des terres qui menace les moyens de subsistance de 3 milliards de personnes

A l’occasion d’un dialogue de haut niveau sur la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse, le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Volkan Bozkir, a plaidé lundi pour une coopération internationale accrue afin de lutter contre la dégradation des terres qui menace les moyens de subsistance et la sécurité de trois milliards de personnes.

« J’ai convoqué ce dialogue aujourd’hui pour galvaniser la coopération internationale afin d’éviter une nouvelle dégradation et de faire revivre les terres dégradées », a dit M. Bozkir à l’ouverture de cette réunion.

Lire plus :

Ethiopie : 350.000 personnes en proie à la famine dont 30.000 enfants en danger de mort au Tigré (ONU)

Des dizaines de milliers d’enfants souffrant de malnutrition risquent de mourir dans la région éthiopienne du Tigré où 350.000 personnes sont en proie à la famine, ont alerté vendredi 11 juin, des agences des Nations Unies.

« Sans accès humanitaire pour intensifier l’aide, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) estime que 33.000 enfants souffrant d’une sévère malnutrition dans ces zones extrêmement peu accessibles courent un grand risque de mourir », a déclaré à Genève, le porte-parole de l’UNICEF, James Elder, relevant que « le monde ne peut pas permettre que cela se produise »

Lire plus :

Sommet du G7 : le chef de l’ONU réclame des mesures ambitieuses face à la Covid-19 et à la crise climatique

A l’occasion du Sommet du G7 qui se déroule au Royaume-Uni, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a plaidé vendredi en faveur de mesures ambitieuses pour affronter la pandémie de Covid-19 et la crise climatique.

Le Secrétaire général a atterri vendredi matin à Londres et il doit se rendre samedi dans les Cornouailles, où se déroule le Sommet du G7, du 11 au 13 juin. Le G7 réunit les sept pays les plus industrialisés : Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni.

Lire plus :