Face à la multiplication des crises planétaires, l’UNESCO appelle à investir dans les sciences

Face à la multiplication des crises planétaires, l’UNESCO appelle à investir dans les sciences

Bien que les dépenses dans les sciences et le nombre de scientifiques à l’échelle du monde aient progressé et que la tendance se soit accentuée avec la crise de la Covid-19, l’UNESCO a appelé vendredi à renforcer les investissements dans les sciences face à la multiplication des crises de nature planétaire.

« En effet, les défis de notre époque, tels que le changement climatique, l’érosion de la biodiversité, la détérioration de l’état de l’océan ou les pandémies sont planétaires. Il nous faut, par conséquent, mobiliser les scientifiques et les chercheurs du monde entier », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à l’occasion de la publication d’un rapport de l’agence onusienne.
« Une science mieux dotée est indispensable », a souligné Mme Azoulay

Lire plus :

Haïti : l’ONU appelle à soutenir les personnes déplacées et victimes de violences

Les affrontements meurtriers entre bandes rivales dans la région de la capitale haïtienne Port-au-Prince se sont multipliés ces dernières semaines.

Ces affrontements entre bandes cherchant à exercer un contrôle sur les zones peuplées ont connu une recrudescence significative depuis le 1er juin, a indiqué, mardi, le Bureau pour la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA)

Lire plus :

Eruption du Nyiragongo en RDC : les déplacés regagnent lentement Goma et les besoins sont nombreux (HCR)

Trois semaines après l’éruption du volcan Nyiragongo à Goma dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), qui a déplacé des centaines de milliers de personnes, les déplacés rentrent lentement, les besoins sont nombreux et les ressources limitées, a fait valoir, mercredi, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« Suite à l’annonce du gouvernement congolais [octroyant le retour progressif], nous observons ici à Goma un grand mouvement de retour des populations déplacées », a déclaré Blaise Sanyila, chargé d’information au HCR, à ONU Info depuis Goma.

Lire plus :

160 millions d’enfants dans le monde travaillent et la tendance est à la hausse, avertit l’ONU

Le nombre d’enfants victimes du travail des enfants s’élève à 160 millions dans le monde et neuf millions d’autres sont en danger en raison des effets de la Covid-19, selon un nouveau rapport conjoint de l’Organisation internationale du Travail (OIT) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Le rapport Travail des enfants : estimations mondiales 2020, tendances et le chemin à suivre – publié à la veille de la Journée mondiale contre le travail des enfants le 12 juin – prévient que les progrès enregistrés pour mettre fin au travail des enfants sont au point mort pour la première fois en 20 ans.

Lire plus :

Aucun indice boursier majeur du G7 n’est aligné sur les objectifs climatiques de l’Accord de Paris

Aucun des principaux indices boursiers des pays du G7 n’est actuellement aligné sur une trajectoire de hausse de température moyenne mondiale de 1,5°C ou 2°C, révèle une étude de l’Initiative des cibles fondées sur la science (SBTi), organisme permettant aux entreprises de fixer des objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La SBTi appelle les plus grandes sociétés cotées du G7 à intensifier d’urgence leur action climatique pour aligner leurs objectifs sur ceux inscrits dans l’Accord de Paris sur le climat signé en 2015.

Lire plus :

1.226 cas de poliomyélite enregistrés en 2021, contre 138 en 2018

L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) a lancé, jeudi, la Stratégie d’éradication de la poliomyélite 2022-2026, dont l’objectif est de surmonter les derniers obstacles à l’éradication de la poliomyélite, et notamment les revers causés par la Covid-19.

Même si les cas de poliomyélite ont chuté de 99,9% depuis 1988, cette maladie reste une urgence de santé publique de portée internationale. Les obstacles persistants qui empêchent de vacciner tous les enfants contre la poliomyélite, conjugués à la pandémie de la Covid-19, sont responsables de l’augmentation du nombre de cas.

Lire plus :

Selon la FAO et le PNUE, l’aggravation de la pollution des sols menace l’avenir de la production alimentaire et des écosystème

Un rapport conjoint publié aujourd’hui par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement révèle que l’aggravation de la pollution des sols et la prolifération des déchets menacent l’avenir de la production alimentaire mondiale, la santé humaine et l’environnement et appellent une réponse urgente au niveau mondial.

Lire plus :

« NON aux déchets, OUI à la préservation de la biodiversité marine !» L’UNESCO Maghreb et Surfrider Foundation Maroc sensibilisent les collégiens d’Agadir à la journée mondiale de la biodiversité sous le thème : « Moins de déchets pour préserver la biodiversité marine !»

L’Organisation des Nations Unies a désigné le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement. Si la célébration de cette journée nous permet d’éclairer l’opinion publique et de souligner les responsabilités de chacun en ce qui concerne la protection et l’amélioration de l’environnement, cette année 2021 marque le début de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes. Le thème de cette Journée mondiale de l’environnement n’étant autre que « Réimaginer. Recréer. Restaurer » et que la protection de l’environnement est dépendante à celle de notre biodiversité, le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb a choisis de sensibiliser la jeunesse de la région Sous-Massa à l’importance de la préservation de la riche biodiversité de leur région en recréant une nouvelle utilité aux déchets collectés.

Lire plus :

Premières Actions de la Décennie de l’océan annoncées par l’UNESCO pour impulser une révolution de la connaissance du milieu océanique

À l’occasion des célébrations de la Journée mondiale de l’océan, la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO a annoncé les premières actions officiellement approuvées dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour l’océanologie au service du développement durable, 2021-2030 (la « Décennie de l’océan »).

Lire plus :

Climat : l’épisode La Niña prend fin, selon l’OMM

L’épisode La Niña de 2020-2021 a pris fin et des conditions neutres ne s’apparentant ni à une anomalie El Niño ni à celle de La Niña devraient dominer le Pacifique tropical ces prochains mois, a indiqué lundi l’Organisation météorologique mondiale (OMM).
Des températures de l’air supérieures à la moyenne devraient être enregistrées entre juin et août, en particulier dans l’hémisphère Nord.

D’après le dernier bulletin Info-Niño/Niña publié par l’OMM, la probabilité de conditions neutres dans le Pacifique tropical s’établit à 78% jusqu’à juillet, puis elle diminue et passe à 55% pour la période d’août à octobre. L’incertitude est plus grande pour le reste de l’année en cours.

Lire plus :