L’UNESCO et le Programme alimentaire mondial unissent leurs efforts en faveur de la santé et de la nutrition scolaires pour aider les enfants à rebondir après la fermeture des écoles

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont reconduit leur partenariat pour le renforcement des programmes de santé et de nutrition à l’intention des écoliers et les deux organisations uniront leur expertise pour permettre aux enfants et aux jeunes d’apprendre, de grandir et de contribuer à l’avenir de leur pays.

Avec la réouverture des écoles, les programmes de santé et de nutrition scolaires ont plus d’importance que jamais car ils permettent d’empêcher les enfants d’avoir faim, de veiller à ce qu’ils reçoivent des aliments nutritifs, d’inciter les parents à rescolariser leurs enfants et d’augmenter les taux de rétention, en particulier chez les filles. Cela contribue à résoudre l’une des plus importantes crises de l’apprentissage de l’histoire.

Selon le Protocole d’accord signé aujourd’hui, l’UNESCO et le PAM plaideront pour que soient pris en compte les besoins en matière d’éducation, de santé, de nutrition et de bien-être des enfants et des jeunes en âge d’être scolarisés. Les deux agences mettront également en avant l’importance des réponses intersectorielles et celle de la santé et de la nutrition scolaires pour aider les enfants à se remettre de cette pandémie et à réaliser leur potentiel.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *