Au Brésil, les femmes sont la force motrice derrière les progrès des droits et de la santé sexuelle et reproductive

ÉTAT DE BAHIA, Brésil – Carol Nascimento avait 21 ans quand elle a quitté sa ville natale de Belo Horizonte pour trouver sa voie. C’est à Vale do Capão qu’elle l’a trouvée, dans la communauté rurale de Chapada Diamantina, où elle a fondé Alevante da Terra (Earth Rising), un collectif de femmes.

Lorsque la cofondatrice du collectif a eu un enfant, elle l’a aidée à accoucher et est devenue une fervente défenseure des accouchements sûrs et traditionnels. « Pendant très longtemps, les femmes qui détenaient des savoirs populaires traditionnels comme les benzedeiras [femmes sages], les sages-femmes, et les curandeiros [guérisseuses] étaient reconnues mais pas valorisées », souligne Mme Nascimento, aujourd’hui âgée de 29 ans et en apprentissage professionnel après avoir suivi une formation au métier de sage-femme et des cours sur l’accouchement naturel. Pour elle, aider à l’accouchement, c’est « l’extase de la vie. C’est là que je me sens la plus présente au monde, la plus connectée. C’est comme si un portail s’ouvrait ».

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *