Menace sur la vie et la santé des femmes : il manque 900 000 sages-femmes à l’échelle mondiale, selon un nouveau rapport

ERBIL, Iraq/NATIONS UNIES, New York – « Une femme enceinte âgée de 35 ans s’est présentée à notre clinique avec des douleurs abdominales », se souvient Hawrin Yousif, sage-femme de 27 ans au camp pour personnes déplacées de la région kurde du nord de l’Iraq. « Après avoir l’avoir examinée et fait un bilan, j’ai compris que le travail avait commencé depuis cinq heures et qu’il fallait la transporter d’urgence à la maternité d’Erbil. »

Une ambulance les a donc conduites en toute hâte à l’hôpital, mais le travail progressait trop vite.

« Cette mère était terrifiée et me suppliait de mettre son bébé au monde en vie : “ne le laissez pas mourir”, me disait-elle », explique Mme Yousif. « Mon cœur battait la chamade. Je savais que leurs deux vies étaient menacées. »

En agissant rapidement, elle a pourtant pu mettre le bébé au monde en toute sécurité. Mères et nouveau-nés n’ont cependant pas tous autant de chance.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *