L’UNESCO préconise de faire de l’éducation à l’environnement une composante essentielle des programmes scolaires de tous les pays d’ici 2025

L’éducation ne donne pas les connaissances suffisantes pour s’adapter, agir et répondre au changement climatique et au crises environnementales, selon une nouvelle étude publiée par l’UNESCO en prélude à la Conférence mondiale sur l’éducation pour le développement durable qui se tiendra en ligne du 17 au 19 mai prochains depuis Berlin.

Intitulé « Apprendre pour notre planète, ce rapport analyse les plans d’éducation et les cadres des programmes scolaires dans une cinquantaine de pays de par le monde. Plus de la moitié d’entre eux ne font aucune référence au changement climatique, tandis que 19% seulement mentionnent la biodiversité. L’étude note un manque d’attention aux compétences socio-émotionnelles ainsi que celles orientées vers l’agir, pourtant essentielles à l’action environnementale et climatique. Dans une enquête en ligne menée pour les besoins de l’étude auprès de quelque 1 600 enseignants et responsables de l’éducation, un tiers des répondants ont indiqué que les questions liées à l’environnement ne faisaient pas partie de la formation des enseignants.

Lire plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *